Saudi Exchange lance un cadre de création de marché pour améliorer la liquidité | WKZO | C’est tout Kalamazoo

DUBAI (Reuters) – La bourse saoudienne a annoncé dimanche qu’elle lançait un cadre de création de marché pour les marchés des actions et des produits dérivés afin de garantir la liquidité et de rendre la tarification plus efficace.

Les entités doivent être membres d’une bourse, membres d’une bourse de produits dérivés ou leurs clients pour être des teneurs de marché.

La Bourse saoudienne, également connue sous le nom de Tadawul, a déclaré : “Les teneurs de marché sont tenus d’assurer la disponibilité de liquidités pour les titres cotés en fournissant des cotations continues tout au long de la séance d’ouverture du marché”.

“La Bourse saoudienne surveillera le respect des obligations du teneur de marché et fournira des incitations au teneur de marché après avoir rempli les obligations.”

Et Dubaï, qui connaît une vive concurrence économique avec elle, a annoncé en novembre dernier la création d’un fonds de teneur de marché de deux milliards de dirhams pour promouvoir les échanges en bourse, dans le but de doubler sa taille à trois billions de dirhams.

Les programmes d’introduction en bourse dirigés par l’État en Arabie saoudite, à Abou Dhabi et à Dubaï ont aidé les marchés des capitaux du Golfe riche en pétrole, contrairement aux États-Unis et en Europe, où les banques mondiales ont réduit leurs effectifs dans une sécheresse de négociation.

Les données de Refinitiv ont montré que les émetteurs du Golfe ont levé environ 16 milliards de dollars grâce aux cotations cette année, ce qui représente environ la moitié de tous les produits de l’introduction en bourse en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique.

La filiale d’huile de base du géant pétrolier Saudi Aramco Luprev prévoit de lever jusqu’à 4,95 milliards de riyals (1,32 milliard de dollars) à partir de son introduction en bourse si les prix se situent dans le haut de la fourchette annoncée dimanche.

Le prince héritier saoudien Mohammed bin Salman a déclaré en juillet que l’Arabie saoudite visait à placer sa bourse parmi les trois plus importantes au monde dans le cadre d’un vaste programme économique visant à diversifier l’économie loin du pétrole.

En octobre, il s’agissait de la neuvième plus grande bourse au monde en termes de capitalisation boursière des sociétés cotées à 2,86 billions de dollars, devant la Bourse de Londres, selon Statista.

(Reportage par Yusef Saba; Montage par Alexander Smith)

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *