Stellantis à inactif l’usine de l’Illinois, licencie plus de 1 000 travailleurs, citant la hausse des coûts des véhicules électriques


New York
CNN

Stellantis ferme son usine de l’Illinois en février, entraînant des licenciements indéfinis de 1 350 employés, a indiqué la société dans un communiqué, citant l’augmentation des coûts sur le marché des véhicules électriques.

“Notre industrie a été négativement affectée par de nombreux facteurs tels que la pandémie actuelle de COVID-19 et la pénurie mondiale de micropuces, mais le défi le plus important est l’augmentation des coûts liés à l’électrification du marché automobile”, a déclaré Stellantis dans un communiqué. La société a déclaré qu’elle prenait des mesures pour “stabiliser la production” et “améliorer l’efficacité” de ses installations nord-américaines.

Le constructeur automobile européen a déclaré qu’il “fermerait” l’usine d’assemblage de Belvedere, dans l’Illinois, le 23 février, et a déclaré que les licenciements devraient prendre plus de six mois. Stellantis, la société mère de Chrysler, Dodge et Jeep, a déclaré qu’elle “fera tout son possible” pour placer les employés licenciés dans des postes vacants et recherche d’autres opportunités pour réembaucher l’usine de Belvidere.

La Fédération internationale des travailleurs de l’automobile s’est dite sur Facebook “profondément scandalisée” par cette décision. Le président du groupe, Ray Carey, a déclaré qu’il était “inacceptable” que Stellantis n’attribue pas de nouveaux produits à l’usine.

L’usine de l’Illinois construit le Jeep Cherokee et continuera à fabriquer le véhicule jusqu’à la fermeture de l’usine, mais la société n’a fait aucun commentaire sur l’avenir de cette marque et de ce modèle.

“Il s’agit d’un véhicule important dans la gamme, et nous restons attachés au segment des SUV de taille moyenne à long terme”, a déclaré Jodi Tenson, porte-parole de Stellants, dans un communiqué.

En octobre, la société a déclaré que sa coentreprise qui produit des Jeeps en Chine est demande de faillite.

En juillet dernier, Stellantis a déposé une Engagement de 35,5 milliards de dollars pour les voitures électriques d’ici fin 2025 afin d’élargir son portefeuille. Le PDG Carlos Tavares a déclaré que la société prévoyait que 70% de ses ventes européennes et 40% de ses ventes aux États-Unis soient soit des voitures entièrement électriques, soit des hybrides rechargeables d’ici quatre ans.

— Peter Valdes Dapena a contribué à ce rapport.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *